top of page
  • Photo du rédacteurLe Lys

Les mantras

Dans le Hatha Yoga les mantras jouent un rôle mineur.


Dans le "Dattatreyayogasastra", premier texte décrivant un classement des méthodes de yoga en 4 types, le mantrayoga est au niveau le plus bas : celui-ci s'adresse au "pratiquant de bas niveau, de peu d'intelligence" et "peut être accompli par tout un chacun". Ce texte inclut également les mantras dans la liste des obstacles à la pratique du yoga (strophe 52).


A l'origine la récitation de mantras est associée à des rituels ou des pratiques magiques destinées à obtenir des bénéfices divers et variés ou encore à jeter des sorts. La Hathayogapradipika, compilation de textes de Hatha Yoga, ne décrit pas de pratique de mantras. La seule occurrence du mot mantra apparaît dans l'affirmation selon laquelle, dans l'état de samadhi, le yogi ne peut pas être soumis par des mantras ou des yantras.

La poétesse mystique cachemirie Lalla s'oppose aux mantras sur un mode plus poétique. Bien qu'étant elle-même imprégnée des traditions tantriques, elle déclare qu'il n'est nul besoin des mantras tantriques pourvu qu'on maîtrise le om. Elle va encore au-delà de ce rejet en affirmant qu'on doit adorer le Seigneur avec le mantra du silence (7.13).


(Composé à partir d'extraits du livre "Les racines du Yoga" de James Mallinson et Mark Singleton aux éditions Almora)

コメント


bottom of page